Archives mensuelles : avril 2012

Point Bulles: le dimanche, on bulle

Marine Le Pen dans la peau d’une guide gastronomique. La petite cuisine politique n’aura jamais autant raconté de salades. La « présidente » du Front National a bien assaisonné les leaders des deux pôles de l’école politique française.

Ainsi donc au programme, MLP professe un brunch parisien dominical, puis discours de Nicolas Sarkozy, place de la Concorde et/ou promenade en Vélib’ jusqu’au Château de Vincennes pour assister au discours de François Hollande.
Ensuite on partage avec ses amis pour savoir qui a gagné avec la cravate la plus « cool » ! Ou bien, on remplace le tout par une séance de yoga.

Elle tourne autour du pot la candidate, c’est la faute de goût.

Allez, je tente de concurrencer les chichis lepénistes. Je propose, pour ma part, footing à Bagatelle avant une virée shopping rue de Passy pour les Sarkozystes, ou, cours de gym suédoise décalée en calant Cali dans le mp3, pour les hollandistes…

Ca, c’était il y a une semaine, mais aujourd’hui ça vote. A jour d’élection, voici une suggestion de repas cabot.

On commence par de la Rémoulade Cheminade, des radis Joly, des pennes Le Pen, un rôti de boeuf saignant Dupont-Aignan, avec des salsifis Sarkozy, du chou Bayrou, et des artichauts Arthaud. On fini avec du fromage de Hollande, du reblochon Mélenchon et pour finir, le bouquet final: un gros Poutou à la crème ! Bueno !

Le brunch du dimanche aujourd’hui, c’est au Point Bulles.

Les promesses sont là, chacun se sert.

Un buffet, huîtres, tartare d’agneau, tarama au corail d’oursin, thon albacore fumé, charcuterie, oeufs de caille, houmous, salade maline…
Fromages Sanders du marché Saint-Germain-des-Prés,
jus de fruits Millat pomme-cassis, nectar de poire, nectar d’abricot…
verrines chocolat-caramel, crumble pomme, salade de fruits,
thé Tea forté, chocolat chaud (délectation), café.
Viennoiseries…, dans la moyenne.

Tout est à volonté façon stock options. Profitez-en, le budget donne des vapeurs à Jean-Luc Mélenchon.

Service: travaillez +.

Brunch 31 €

Tickets resto

Dimanche 11h – 15h

Point Bulles
7, rue Clément
75006 Paris
01 46 33 00 47

MétroLigne 10 Mabillon (Bilan mol)

www.pointbulles.com

Remerciements: Youri pour son aide.

Publicités

Alessandro: épate fraîche

Vincennes est un coin à restaurants italiens comme on connaît des coins à champignons dans les bois.
Le bois de Vincennes d’ailleurs n’en connaît pas (des coins à champignons et des restaurants italiens) contrairement au candidat à la magistrature suprême qui pousse par là ces jours-ci.
Mais les fungi en latin ne sont pas forcément tous bons (comme les candidats).

Alessandro appartient à une famille d’italiens de Bari qui nous proposent des pâtes fraîches, des pizzas et autres plats d’Italie à Vincennes depuis 22 ans.
Voilà déjà quelques indices.
Une burrata (mozza à la crème) pugliese, très honnête avec ses artichauds poivrades et ses tomates confites.


Des spaghettis aux gambas plus que probants. Al « Dante » et préparés comme il faut.
Des lasagnes, dans leur enveloppe fromagère.
Panettone en pain perdu, cabot, mais on aurait aimé un coulis de fruits à la place du caramel.

A tester: pizza.

Service: patriotes.

Burrata pugliese 14 €
Spaghetti aux gambas 22 €
Panettone en pain perdu 7 €

Alessandro
51, rue de Fontenay
94300 Vincennes
01 49 57 05 30

MétroLigne 1 Château de Vincennes (Suivant sa déchéance)


Tartiflette en risotto d’Anthony Maubert

Rarement recette n’aura aussi bien porter son nom. Un concept original pour un résultat fin et crémeux.

Pour 2 assiettes.

Dégraisser 4 grandes lamelles de lard paysan ou de poitrine fumée dans un bouillon d’eau quelques minutes. Les faire croustiller idéalement au four ou dans une poêle à sec jusqu’à ce qu’elles prennent la texture de chips.

Pendant ce temps, chauffer 1/2 litre de bouillon de volaille. Tailler 90 g d’oignons blancs en brunoise, c’est-à-dire en dés d’1/2 cm de côté et les faire suer dans de l’huile de pépin de raisin. Une fois l’eau de végétation évaporée, ajouter 10 cl de vin blanc sec et laisser évaporer complétement.

Tailler 250 g de pommes de terre Ratte ou à chair ferme en brunoire et les ajouter aux oignons. Cuire petit à petit en mouillant avec du bouillon chaud à hauteur, sur feu vif.

Assaisonner des feuilles de salade romaine. Couper 150 g de Reblochon Fermier AOP à pastille verte en petits morceaux.

Une fois la cuisson terminée, ajouter le Reblochon, tourner un peu, rectifier l’assaisonnement et dresser avec les feuilles de salades et les chips de lard.

A rapprocher des cuissons racinaires en bouillons successifs d’Alain Passard, grand gourou légumier et bulbaire, avec ses brocolisotto, chou-fleurisotto, maïsotto, célerisotto… Et le risotto d’orge, le risotto de soja de Thierry Marx…

Impeccabile.


Fricassée alsaCnn

Les américains en ont gros sur le muffin de devoir attendre la fin de l’année et leurs élections présidentielles. Alors pour rester accros aux épices des salades politicardes, ils s’intéressent à la french politics.
En guise d’amuse-gueule vinaigré, CNN a concocté un sujet reliant l’art oratoire et l’art de bouche, en rentrant dans le chou des aspirants français à
la magistrature suprême.

Voici la recette de la quiche lorraine appliquée aux présidentielles françaises par Jim Bittermann.
Nicolas Sarkozy est transposé en milieu maraîcher. C’est l’oignon qui fait pleurer, à cause de ses mesures de restrictions.
François Hollande figure les lardons car son programme engraisse les programmes sociaux et les fonctionnaires.
François Bayrou représente le gruyère râpé qui se répand partout. Il y bon le frrouwoumaaage.
Marine Le Pen représente elle, le piment. Il a peut-être échappé à nos amis américains que la recette lorraine n’emploie pas ce lance-flamme bucal. C’est râpé dear friend !

Néanmoins le parangon politico-culinaire est délectable. Et un bel éclairage sur un des fleurons du terroir gaulois.
C’est pas dégoulasse comme casse-croute, no ?

C’est le coeur au bord des lèvres, Captain !

Cette petite fricassée AlsaCnn et lorraine s’accorde parfaitement avec un diet Sprite.

Well done Jimmy !


Rapide asperge, 1997


Fast’ huître, 1997


Muffins au Laguiole et aux airelles

Mélanger 2 cuillères à soupe de crème + 2 cuillères à soupe d’huile d’olive + 2 oeufs + 80 g de Laguiole râpé + 30 g d’airelles.
Puis on rajoute 100 g de farine + 1/2 sachet de levure.

Remplir des ramequins à muffins aux 3/4.

Enfourner pour 25 minutes environ à 180°.

Variante: on peut évidemment remplacer le Laguiole AOP par un Cantal AOP jeune, un Comté AOP, un Emmental de Savoie AOP…

Moelleux à se lover.