Aubrac Corner: braque connard

La rue Marbeuf étant à trois pâtés du Grand Palais (je n’invente rien), je me dis que cela constituererait une pause carnassière de choix dans le quartier. Ma passion automobile et mon acolyte m’ayant poussé à faire une virée au Tour Auto 2012.

Oui, j’ai resquillé au buffet Ferrari. Non, Ferrari ne se lance pas dans l’ébénisterie mobiliaire.  Mais, accéder au buffet, permet d’abord de faire le plein en champagne Moët et ensuite, de deviser avec des propriétaires ferraristes. Non, ce ne sont pas des fans de Louis Ferrari. Les mots propriétaires et Ferrari accolés, suscitent la curiosité.
L’ex-Premier ministre lui-même, François Fillon, a implicitement légitimé l’appel de phares pour avertir d’un contrôle routier de la maréchaussée. Non, la maréchaussée n’est pas une conchilicultrice en Louboutin.
Arrêtons ces circonvolutions et autres périphéries et corrigons l’écart.

Au Coin de l’Aubrac, il y a un petit bijou pour qui veut, non pas, de grand braquage dans le rayon, mais un échantillon de barbaque aveyronnaise. Le bun, très toasté, est croustillant pour ne pas dire sec, dans la croûte et dans la mie, ce qui déçoit quand on a le souvenir du pain spécial chez Big Fernand. La viande est un modèle du genre dans la gamme premium parisienne, divinement fondante… Elle se love dans une couette de fromage de Laguiole, salade-tomate-oignon, et mayonnaise à l’ancienne. Ce casse-croûte est escorté au choix, par des frites maison, dans la moyenne, ou de l’aligot du Massif central. Bref, prompt à faire caler le chaland. La présentation n’est pas là pour rouler des mécaniques avec ses gobelets en platique transparent pas très folichons tendance low cost.

Après cette pause réparatrice au stand de l’Aubrac Corner, retour au Grand Palais, où nous avons admirer trois des trente-neuf exemplaires produits  de la Ferrari GTO de 1962. Elle s’est échangé, si l’on peut dire,  en France récemment, au tarif de vingt-huit millions d’euros… L’équivalent de deux millions huit cent mille hamburgers spécial Aubrac, si tant est que l’atelier de production accepte un tel débit. Une des voitures les plus chères au monde assurément, reléguant une Bugatti Veyron (neuve celle-là, moins de deux millions d’euros) au rang de voiture de fonction pour gestionnaire de coopérative ouvrière.

J’apprécie les allitérations et les consonnorités, plus que les rimes. Pour rester correct, je vous dirai, ayez l’outrecuidance d’infléchir votre direction vers le Corner de l’Aubrac.

Spécial Aubrac 9.50 €
Formule avec frites maison ou aligot 13.50 €
Service: mécanique.
Aubrac Corner
37, rue Marbeuf
75008 Paris 
01 45 61 45 35
MétroLigne 1Ligne 9 Franklin D. Roosevelt (Vins, ardent folklore)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :