Moussu T: bandjo en chaîne

Direction le Sud occitan, arrivée en train en gare de La Ciotat pour une rencontre nourricière avec Moussu T O’ Central bar.

Membre fondateur du Massilia Sound System influencé par les sons de Kingston, il a constitué un nouvel équipage avec lei Jovents pour remonter les flots musicaux en direction de la Louisiane pas si lointaine. Ce french blues capitaine joue le vrai en bleu de chauffe. Amiral de galion, plutôt que commandant d’immeuble à croisière. Prompt à secouer mais ne coule jamais.

Assis sur scène, assis aussi dans la cabine en bois séculaire du grutier de l’Escalet de La Ciotat pour son demi-siècle à lui, cette figure de proue de la baie mistralienne nous revient avec son auguste et bravant cinquième album, Artemis.

Embarqué dans un ferry-boâte ciotaden, c’est bien l’auditeur qui voyage. Parfum de lessive dans les maisons de ville. Le linge sèche au vent et les robes des filles sont fleuries. On prend le large dans la baie du Mugel, devant le jardin botanique et la roche Poudingue en référence au pudding. Cordes boisées, saveurs iodées, on plonge dans un bar en Louisiane ou à Rio, au son du banjo ou du berimbau. Des girandoles de guitares: slide, à résonateur, électrique, banjo…

 

Remerciements: Manue, Christian, Stéphanie, les minots du port.

moussut.ohaime.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :