Antithèses V

La cinquième année pour Evivva la pappa ! s’achève avec l’éclosion du printemps 2017. Un nouveau quinquennat s’annonce doublement avec toujours autant de recettes, adresses, un déluge notes d’accordéon, des collaborations gourmandes, la bonne parole sur les ondes

Des rendez-vous avec des restaurateurs, producteurs, filières, associations de gourmands … toujours plus nombreux: Brasserie de l’Isle Saint-Louis, le reblochon de Savoie AOP, club de chocolat Criollo… et une soirée bien jactée, la Tavola della Pappa alla Villa 9 Trois.

Il faut que tout change pour que rien ne change disait Don Fabrizio dans le Guépard. Aller outre le fantasme de la nouveauté et préparer, travailler, réfléchir, vouloir le changement pour trouver le chemin… autoroute ou sentier. Bon printemps !

Allegro
Giunt’è la Primavera e festosetti
La salutan gl’augei con lieto canto
E i fonti allo Spirar de’zeffiretti
Con dolce mormorio Scorrono intanto

Vengon’ coprendo l’aer di nero amanto
E Lampi, e tuoni ad annunziarla eletti
Indi tacendo questi, gli’ Augelletti
Tornan di nuovo al lor canoro incanto

Largo
E quindi sul fiorito ameno prato
Al caro mormorio di fronde e piante
Dorme ‘l Caprar col fido can a lato

Allegro
Di pastoral Zampogna al suon festante
Danzan Ninfe e Pastor nel tetto amato
Di primavera all’apparir brillante

Allegro
Voici le Printemps
Que les oiseaux saluent d’un chant joyeux
Et les fontaines, au souffle des zéphyrs
Jaillissent en un doux murmure

Ils viennent, couvrant l’air d’un manteau noir
Le tonnerre et l’éclair messagers de l’orage
Enfin, le calme revenu, les oisillons
Reprennent leur chant mélodieux

Largo
Et sur le pré fleuri et tendre,
Au doux murmure du feuillage et des herbes
Dort le chevrier, son chien fidèle à ses pieds

Allegro
Au son festif de la musette
Dansent les nymphes et les bergers
Sous le brillant firmament du printemps

Sempre antithèses !

Daube ou bide
Déclaration ou action
Fêtes ou funérailles
Viande ou poison

Laguiole ou Opinel
Granita de Syracuse ou de Cattane
Paris gagnant ou Paris perdu
Sacré ou profane

Parleur ou acteur
Bernie Taupin ou Denis Beaupin
Pudeur ou pudibonderie
L’instinct du mal ou la volonté du bien

Nostalgie ou espoir
Historien ou histrion
Cabaret ou music-hall
Chant ou chanson

Comète ou astre
Apogée ou périgée
Nouveauté ou changement
Raisonnable ou raisonné

Sénèque ou cynique
Courir ou discourir
Honneurs ou cohérence
Mourir ou mûrir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :