Archives de Catégorie: Haut Vaucluse

Haut Vaucluse: l’été pappal

La Provence des Papes est une jolie terre d’accueil pour la pappa !

Direction le sud de la France, arrivée en gare d’Avignon TGV, on remonte direction Carpentras entre couloir rhodanien et préalpes pour un séjour chez Catherine Renucci à la Sarriane.

Le Vaucluse, territoire de tournage d’un film de Jean Becker tiré d’un roman de Sébastien Japrisot (Le passager de la pluie, Un long dimanche de fiançailles): l’Eté meurtrier, One deadly summer de 1983. Entre Carpentras, Goult, Lioux et Villars.

S’échapper du quotidien, découvrir un paysage, un séjour qui se déroule, comme des notes qui perlent, une mélodie qui s’écrit, c’est avancer, comme le chantait George Moustaki, sur un chemin qui chemine…

Ca démarre en trombe avec une rythmique, des percussions sur la route de caillasses des vignes du Mont Ventoux qu’on découvre, lu dans Grand Seigneur, en… buggy ! Un ride au coeur du terroir vigneron. Vines pulse rock !

On roule sur les chapeaux de roues entre les parcelles de Gigondis, Château Crillon, Domaine du Limon… debout sur les freins ! Une petite halte devant l’impressionante carrière de Crillon-le-Brave où fut extrait le sable qui servit à réaliser les 666 panneaux de verre, d’après le Da Vinci Code, de la pyramide du Louvre. D’autres utilisations du sable vauclusien sont la verrerie des bouteilles de Perrier et la fibre optique.

Visite du terroir en buggy (1h30) 25 € par personne

VMV Vignerons du Mont Ventoux
Yves FAVIER
quartier la Salle
84410 Bédoin
04 90 65 95 72

www.aoc-ventoux.fr

Le camp de base sera La Sarriane près de Sarrians où notre hôte est la délicieuse Catherine Renucci. Elle a aménagé ce mas provençal au coeur des parcelles de Vacqueyras en chambre d’hôtes. La décoration est aussi soignée que spécifique à chaque chambre.

Passionnée de cuisine (tiens, tiens !), vraie femme-orchestre en concert de cuisine, elle publie des ouvrages, propose des cours et préside à son association qui rayonne sur le Comtat Venaissin: les Gourmets du Ventoux.

recherche.fnac.com/ia758711/Catherine-Della-Guardia

www.la-cuisine-de-catherine.com

www.lesgourmetsduventoux.com

Chambre double-petit-déjeuner 80 €
Table d’hôte 28 €

La Sarriane
318, route des Vignes
Les Garrigues Sud
84260 Sarrians
06 89 77 37 13

www.maisondhotes-lasarriane.com

La Sarriane ferme définitivement ses volets en septembre 2015.

Laurence Milan est une femme de goût. A l’image de son restaurant-salon de thé, le Carré Gourmand à Gigondas. Avec l’élégance de ne pas être détentrice du bon goût comme un pouce-pied aggrippé à la roche. Une ouverture sur les éléments, en famille. Monsieur à la cuisine, et leurs filles en appui salle et terrasse. A deux pas de la place du village rêvée d’un joli coin provençal.

Un été plombant qui appellait le limoncello écrit sur la carte des desserts mais malheureusement qui ne peut être servi en raison de la licence sur les alcools, même avec négociation !

Carré Gourmand
rue du Corps de Garde
84190 Gigondas
04 90 37 11 28

www.detour-du-chemin.com

www.gigondas-dm.fr

Sur la route des Dentelles de Montmirail accroché à la montagne se niche un l’hotel des Florets où l’on peut prendre un petit déjeuner en toute quiétude en salle ou en terrasse.

Poursuivre la balade (20 mn) jusqu’au belvédère avec vue panoramique sur tout le Haut Vaucluse ou randonner (1 h)  jusqu’aux Dentelles.

Petit-déjeuner 15 €

Hotel Les Florets
route des Dentelles 
84190 Gigondas
04 90 65 85 01

www.hotel-lesflorets.com

Un autre village typiquement provençal: Séguret.

On s’extirpe du Vaucluse septentrional mais toujours dans le Comtat Venaissin on prend la direction de la ville de Carpentras. Lieu de naissance d’un éminement fils de boulanger carpentrassien: Edouard Daladier, trois fois président du Conseil sous les IIIème et IVème Républiques. A Carpentras aujourd’hui existe une petite perle de restauration: Chez Serge.

Produit de saison, un « vrai travail »… de cuisine, pur un déjeuner à prix doux.

Chez Serge
90, rue Cottier
84200 Carpentras
04 90 63 21 24

www.chez-serge.fr

Prochaine cible: Le Barroux et ses garrigues entre Bédoin et Beaumes-de-Venise. Une autre joli table du coin est celle de Michel Philibert et son annexe dirigé par Frédéric Martin, l’Entre’potes.

Velouté de potiron, pâté, les pieds et paquets, baba au rhum tarte au chocolat mousseux… le tout arrosé par le jus des vignes du terroir.

Formule en semaine 16 €
Menu carte du marché 23 €

Restaurant L’Entre’potes
cours Louise Raymond
84330 Le Barroux
04 90 65 57 43

www.gajulea.fr/restaurant-l_entrepotes

Un territoire baigné de « lumière divine »où l’on est reçu comme des papes.

www.hautvaucluse.com