Archives de Catégorie: P 08

Caffè Burlot: escapade alla milanese

Poser les enjeux est essentiel quand on veut convaincre ou partager une humeur galvanisée. Prendre l’apéro constitue un ensemble de données qu’il convient de choisir avec soin dans l’ensemble des propositions profusionelles. Une combinaison subtile de surprises, de rassurances et de justes choix. L’alliance charmante du liquide et du solide dans le but d’émoustiller les papilles. L’italian connection, c’est mon choix.

L’aperitivo remonte aux temps jadis où les paysans italiens las de leur journée s’offraient un petit encas plus ou moins copieux en attendant le souper. Le bel paese su remettre largement au goût du jour dans les années 2000 cette tradition un peu partout dans les caffè. Une offre permettant de payer son verre et de profiter d’antipasti à l’assiette ou en buffet.

On connaissait l’aperitivo turinois du Miroglio Caffè à Paris et voici son pendant plus chic façon milanaise à l’image de la dualité des deux capitales piémontaise et lombarde.

Un an après la déco du Dimore Studio affirme encore du relief dans une ambiance milano 60 rarement visible sur la capitale française. Un autre exemple de cet environnement se niche jusqu’aux tentures dans le bien nommé Amore de Luca Guadagnino dont l’histoire balance entre le Milan de la bourgeoisie éternelle et Imperia avec son arrière-pays ligure d’appenins plus sauvage. Chic, jusqu’à l’élégance, sans tape-à-l’oeil. Arty, non troppo. Idéal pour s’en payer une belle tranche. Bien urbain.

Ce jour-là, découverte des vins du village Montalcino en Toscane. 3 blancs, 3 rouges, Spritz, apéro…

Carpaccio de pied de veau, bottarga di muggine (poche d’oeufs de mulet), caviar d’aubergines, purée de tomates…

Le tout ambiancé ce jour-là par DJ K-Rol (présent le samedi soir). Un grand moment encore chez Mr. T. Burlot. La tentation milanaise.

Tous les jeudis, aperitivo Caffè: vins, DJ & grignotage.

Verre de Lucchesi Palistorti blanc 2010 Laura di Colombiano + antipasti 9 €

Remerciements: K-Rol, Olivier, Marie, Mouss.

Atelier vins le jeudi pendant une 1 h/20 euros. Informations: www.facebook.com/pages/Caffe-Burlot

Visionner les questions à Thierry Burlot.

Caffè Burlot: ma che goal !

Caffè Burlot
9, rue du Colisée
75008 Paris
01 53 75 42 00

Métro Ligne 1Ligne 9 Franklin D. Roosevelt (Vins, ardent folklore)

facebook.com/pages/Caffe-Burlot

Publicités

Aubrac Corner: braque connard

La rue Marbeuf étant à trois pâtés du Grand Palais (je n’invente rien), je me dis que cela constituererait une pause carnassière de choix dans le quartier. Ma passion automobile et mon acolyte m’ayant poussé à faire une virée au Tour Auto 2012.

Oui, j’ai resquillé au buffet Ferrari. Non, Ferrari ne se lance pas dans l’ébénisterie mobiliaire.  Mais, accéder au buffet, permet d’abord de faire le plein en champagne Moët et ensuite, de deviser avec des propriétaires ferraristes. Non, ce ne sont pas des fans de Louis Ferrari. Les mots propriétaires et Ferrari accolés, suscitent la curiosité.
L’ex-Premier ministre lui-même, François Fillon, a implicitement légitimé l’appel de phares pour avertir d’un contrôle routier de la maréchaussée. Non, la maréchaussée n’est pas une conchilicultrice en Louboutin.
Arrêtons ces circonvolutions et autres périphéries et corrigons l’écart.

Au Coin de l’Aubrac, il y a un petit bijou pour qui veut, non pas, de grand braquage dans le rayon, mais un échantillon de barbaque aveyronnaise. Le bun, très toasté, est croustillant pour ne pas dire sec, dans la croûte et dans la mie, ce qui déçoit quand on a le souvenir du pain spécial chez Big Fernand. La viande est un modèle du genre dans la gamme premium parisienne, divinement fondante… Elle se love dans une couette de fromage de Laguiole, salade-tomate-oignon, et mayonnaise à l’ancienne. Ce casse-croûte est escorté au choix, par des frites maison, dans la moyenne, ou de l’aligot du Massif central. Bref, prompt à faire caler le chaland. La présentation n’est pas là pour rouler des mécaniques avec ses gobelets en platique transparent pas très folichons tendance low cost.

Après cette pause réparatrice au stand de l’Aubrac Corner, retour au Grand Palais, où nous avons admirer trois des trente-neuf exemplaires produits  de la Ferrari GTO de 1962. Elle s’est échangé, si l’on peut dire,  en France récemment, au tarif de vingt-huit millions d’euros… L’équivalent de deux millions huit cent mille hamburgers spécial Aubrac, si tant est que l’atelier de production accepte un tel débit. Une des voitures les plus chères au monde assurément, reléguant une Bugatti Veyron (neuve celle-là, moins de deux millions d’euros) au rang de voiture de fonction pour gestionnaire de coopérative ouvrière.

J’apprécie les allitérations et les consonnorités, plus que les rimes. Pour rester correct, je vous dirai, ayez l’outrecuidance d’infléchir votre direction vers le Corner de l’Aubrac.

Spécial Aubrac 9.50 €
Formule avec frites maison ou aligot 13.50 €
Service: mécanique.
Aubrac Corner
37, rue Marbeuf
75008 Paris 
01 45 61 45 35
MétroLigne 1Ligne 9 Franklin D. Roosevelt (Vins, ardent folklore)

Le Boudoir: cochon chic

Arnaud Nicolas n’a jamais été en Cochinchine. En revanche, il a fait de son restaurant le repère du cochon chic. Son pâté en croute a été consacré meilleur plat du guide Lebey. Une véritable oeuvre d’art où le tranché laisse découvrir les morceaux du porc et du poulet. Accompagné par un foie gras au vin rouge et un verre bien sélectionné par le sommelier, c’est pas mal…

Jugez plutôt.

Le bar à vin:

Mon pâté en croûte, à base de vollaile et foie gras, fondue d’oignons au Xérès 11 €

Le pâté en croûte de faisan, foie gras et choux vert, betterave glacée au balsamique 15 €

Le millefeuille de foie gras et cochon, marmelade de champignons et oignons fane 14 €

La terrine « tout canard », parfumée aux trompettes de la mort, figue rôtie 14 €

La cancoillotte à l’ail et graines de Carvi 6 €

Au restaurant:

Royale de ricotta et parmesan, bouillon de courge rouge parfumé au gingembre 12 €

Verre de vin de 5 à 7 €

Visionner les questions à Arnaud Nicolas.

Remerciements: Stéphane.

Le Boudoir
25, rue du Colisée
75008 Paris
01 43 59 25 29

MétroLigne 9 Saint-Philippe du Roule (Hôpital du pénis puéril)

www.boudoirparis.fr


Caffè Burlot: ma che goal !

Thierry Burlot s’est associé à Thierry Costes pour ce nouveau restaurant italien, après avoir oeuvré Chez Edmond, le Cristal Room Baccarat et le Zebra Square (face à la Maison de la Radio).
Au programme, gamberini rossi, tartuffata, bottarga di muggine, culatello di Zibello, Collonata A.O.C., tirame’su veneziano…

Pulpe de tomates, tartuffata (oeuf toqué à la truffe servi avec mouillette de foccacia maison), le tartare de langoustine, caprese dolce (dessert tomate-mozzarella)… L’interprétation des plats est hautement maîtrisée et j’attriburais un… allez… , je crois que bon… je n’ai pas pour vocation non plus de développer une agence de notation de mozza…

Service: subtil charme.

Entrées 15 €, plats 25 €, desserts 12 €.

Un café, l’addition et le livre d’or, s’il-vous-plaît !

Visionner les questions à Thierry Burlot.

Caffè Burlot
9, rue du Colisée
75008 Paris
01 53 75 42 00

MétroLigne 1Ligne 9 Franklin D. Roosevelt (Vins, ardent folklore)

facebook.com/pages/Caffe-Burlot


Nolita: brunch Grand Prix

Nous voilà téléporté dans le quartier Mirafiori à Turin, cité-usine de Fiat. Le Motor-Village du rond-point des Champs-Elysées n’a pas l’immensité de Eataly mais dégustez un brunch près d’une vieille carcasse de ferra-ille des 60’s a son charme. Certes, il ne faut pas confondre un budget brunch avec la poche de Lapo Elkann (un des trois héritiers de la Fiat), mais ça vaut le coup d’accélérateur.

C’est le chef cuisinier Vittorio Beltramelli (ancien du Lotti) qui nous conduit sur les routes italiennes, de contrées en paysages, road-movie transalpin façon « Le Corniaud ». Un vrai circuit 24 gustatif tant l’offre du buffet est large et abondanté.

Antipasti, boulettes milanaises, foccacie farcite, vittelo tonnato (fines tranches de veau avec sauce au thon), carciofi (artichauds), carpaccio de poulpes, melone-prociutto (melon au jambon), involtini d’aubergines…

Côté sucré: bomboloni, crostate, torta della nonna… jus de fruits frais pressés (oranges, pamplemousses, citrons) thés et infusions Damman Frères… un festival.

Service: dans les stands.

Brunch à 39 €

Nolita
2, rond-point des Champs-Elysées
75008 Paris
01 53 75 78 78

 MétroLigne 1Ligne 9 Franklin-Roosevelt (Vins, ardent folklore)

www.nolita-ristorante.fr

motorvillage.fr/#restaurants