Archives de Catégorie: P 14

La Cantine du Troquet: du pain sur la plancha

Christian Etchebest en meneur de jeu construit ses assiettes niaqueuses et distribue la partie. Ce rugby à XV se joue pourtant dans le XIV parisien. Bistrot Sud-Ouest rue de l’Ouest, mais ni à l’ouest, ni tripot, avec tout ce qui compte en gens de médias costumés ou pas pour le déjeuner, peut-être des adeptes de beach rugby en maillots roses qui sait. Un humoriste encore vert, lui, s’est glissé discrètement sur une petite table.

Dès le coup d’envoi, coup de pied entre les poteaux, ou plutôt les couteaux, la spécialité de la Cantine. Bien saisis et relevés. A ne pas négliger la proposition charcutière de chez Louis Ospital.

Deuxième mi-temps avec des plats musqués bien articulés pour les trois-quarts ! Patrick Grivaz les désignerait avec la grammaire rugbystique dont il a le secret.

Cette meringue obtient illico l’estime publique ! Calée sur sa crème montée vanillée, prompt à se faire désarçonner.

La plume belle plume de la presse gastronomique française a écrit sur la Cantine du Troquet Dupleix.

Couteaux à la plancha 9 €
Lomo au piment d’espelette, purée 15 €
Plat 15-16 €
Dessert 5.5-9 €

Pas de réservations.

La Cantine Du Troquet
101, rue de l’Ouest
 75014 Paris
01 45 40 04 98

MétroLigne 13 Pernety (N’y prête)

Publicités

Au Vin des Rues: l’Alpha & l’Omega du tartare boucher

Pour une ripaille canaille près de Raspail, allez au Vin des Rues. Comptoir en marbre, frise années 30, ronds de serviettes pour les (faux ?) habitués pour une graille à gouaille. Terrasse sur la rue Balard en plein 14ème arrondissement près de la rue commerçante Daguerre, quartier général d’Agnès Varda et décor des « Daguerrotypes ».

Des assiettes drôlement bien bidochées, avec comme balise le tartare hâché (16 €). Viande en provenance de Salers, frites mythiques, si et seulement si en fraîcheur, sont bien charnues dans leur peau, (le maître-étalon du genre). Il est à assaisonner (capres délectables) selon ses goûts, ce qui oblige à travailler un peu quand on vient chercher du service, mais à l’avantage de doser précisément selon ses goûts.

A côté du tartare, il y a une carte… Oeufs pochés à la truffe, rognons de porc confits (7,5 €), andouillette bobosse (18 €, à catcher), oeuf cocotte au bleu, Morteau pomme à l’huile, camembert rôti (9 €), onglet black Angus, confit d’échalotte au vin rouge (17 €, blues de velours lit-de-vin), fromage soumaintrain, camembert de Normandie, saint-nectaire fermier, île flottante, riz au lait (petit grain dans le crémeux)…

Du solide.

Et du liquide avec un arrosage supervisé par le maître des lieux.

Tartare de boeuf, 16 €.

Tous les jours sauf dimanche midi. Une quarantaine de couverts.

Service: charpenté.

Au Vin des Rues
21, rue Boulard
75014 Paris
01 43 22 19 78

MétroLigne 4Ligne 6 Denfert-Rochereau (On rature derechef)