Archives de Catégorie: P 10

La Tavola della Pappa: La Tête Dans Les Olives

La Tête dans les Olives, table

Direction l’île aux 3 mers pour une immersion gustative et savoureuse totale. Cette dînette clandestine accueille six convives triés sur le volet (à persiennes évidemment) autour de l’or liquide. Des préparations parfaitement huilées dans un style très naturel au sein d’une échoppe d’un clan de siciliens d’origine, vers Marsala face à Tunis. Charcuterie de la mer, anguria e tonno, orange-anchois, oignons-fenouil… en direct de la côte Tyrrhénienne de Sicile. La vie à l’italienne à Paris ? Possible… Cena clandestina qui accueille non sans mal la Tavola della Pappa, rendez-vous autour d’une table, de gourmets et gourmands volontaires.

Elles ont toutes des noms de ragazze du sud, elles vous enrobent, vous troublent et vous séduisent, Nocellara, Anita, Piricuddara, Ruffo, Murtiddara, Auora, Caritte… Un festival de belles huiles. Un bello colpo di frusta, coup de foudre…

La Tête dans les Olives, les huiles

La somptueuse variété de tomates Siccagno Corleonese est belle et bien présente. Séchées sur plant sans arroser à 600 m d’altitude et se finissent au repos en s’allongeant sur un lit de sel. Blanchies 1 mn et courroné d’huile.  Magic !

Des préparations idéales pour les jus d’olives.

Menthe, ricotta, champignon, câpre, origan.

La Tête dans les Olives, carottes, anchois, ricotta

Bresaola de thon , cette charcuterie de la mer est un filet de thon salé, cuit a 40° pendant 2 heures… Anguria e tonno variante du melón y jamón…

La Tête dans les Olives, bresaola de thon

Aubergines au four…

La Tête dans les Olives, aubergines grillées

Oignon rouge de Sicile, fleur de sel, origan…

La Tête dans les Olives, oignons-origan

Le plus troublant, ces oranges, anchois, oignons, fenouil…

La Tête dans les Olives, oranges-anchois-oignons-graines de fenouil

Pâtes busiate typiquement siciliennes, non vedo l’ora di inforchettare ! Enfourchettons !

La Tête dans les Olives, pasta à la crème d'anchois

La Tête dans les Olives, Fiat 850

La Tête dans les Olives, porte Italie rue Sainte-Marthe

La Tête dans les Olives, rue Sainte-Marthe

L’olivier pourrait profiter dans les prochaines décennies du réchauffement climatique qui lui serait favorable. Des nectars d’huile encore meilleurs, voilà une info réjouissante.

La Tête dans les Olives, bureau

La Tavola della Pappa clandestina.

La Tête dans les Olives, la Tavola della Pappa

La Tête dans les Olives, Pointe herbacée de l'art contemporain

La Tête dans les Olives, façade

La Tête Dans Les Olives
2, rue Sainte-Marthe
75010 Paris

09 51 31 33 34

MétroLigne 11 Goncourt (Truc no-go)

www.latetedanslesolives.com

 

Publicités

Lo Zio: officina di piadina

Lo zio, plateau

Quoi de neuf dans le PFIP ?

Disons, si on veut manger sur le pouce comme là-bas… Histoire de renverser un peu la  table des usines à frites et des autoroutes à bières. Souvent la street food amène à être mou de la baguette et gras de la brioche, il convient de retwister tout ça pour les It girls et It boys du quartier.

Dans l’atelier de production da Lo Zio, l’officina, une équipe de zozios équipé de berretta. Pas la pistola des camorristes, mais plutôt la casquette des néo-restaurateurs malins du secteur.

Qu’est-ce qui sort de cette ligne de production ? Une bonne pâte: la piadina romagnola.

Piatto forte, plat emblématique de la Romagne (à l’ouest de l’Emilie, d’Imola à Rimini). Une pâte à pain ultra fine, fourrée au jambon, fromage et autres légumes. Ici, elle vient directement du bel paese avec une recette artisanale raisonnée à l’huile de pépin de raisin plus légère que le saindoux initial. Ca change de la pâte à trash de certaines pizzas et autres foccacias. Amazza che robba !

La casa dello zio, la maison de l’oncle, est une piadineria tenue par deux cousins italo-corses. Ces latins de cuisine sont en capacité de proposer de petits impromptus récréatifs à base de tranchés minute.

SAMSUNG

Au menu deux formules Parma et Rimini avec d’impeccables et délectables piadine composées: Loretta (jambon de Parme, squacquerone romagnol…), Giuglia (speck, pancetta, squacquerone…), Lucia (pancetta, mozzarella…), Carlotta (coppa, fontina…), Tilda (cotto -jambon cuit-, fontina…) et Carmela (porchetta -cochon farci-, mozarella di bufala…) ainsi que 3 piadine veggie. Tous les paramètres à l’intérieur du casse-croûte relèvent de la bonne articulation. Saperci fare, mangiare bene, pronto da gustare. Savoir-faire, bien-manger, prêt-à-déguster.

Un flash sur la plancha, des boissons italiennes et d’autres et des desserts maisons de bon coeur: piadine sucrées, tiramisu ou salades de fruits, très bons, mais un peu sérieux non ?!

Simpaticississessima piadina. Un applauso !

A déguster sans délai.

Formules (piadine, boisson, dessert) 9.80 €
Piadine 6.80 €

Lo Zio
40, rue du Faubourg Poissonnière
75010 Paris
01 45 23 36 04

MétroLigne 7 Poissonnière (Roi s’espionne)

www.lo-zio.fr

www.facebook.com/lo.zio.paris


Bang !: burger shot me down

« La burrata n’arriva pas,
Car le service était novice,
On est à Boboland, pas à Disneyland,
Les hamburgers vinrent par erreur,
Point moribonds, ils étaient bigre bons. »

Il ne pouvait pas échapper à la Pappa de vous présenter un hamburger italien. Celui de Bang ! est un morceau de choix: boeuf de l’Aubrac, bresaola IGP, Taleggio AOP de Bergame.

L’avantage de la recette du hamburger c’est qu’elle est déclinante à l’envie. Concernant le hamburger italien c’est la foire aux appétences du bel paese: veau, saucisse fraîche, voire les deux à la moulinette, stracchino, Asiago AOP, Fontina AOP du Val d’Aoste, Bufala Campana AOP, Coppa Piacentina AOP, guanciale (joue de cochon), Pancetta Piacentina AOP, roquette… Ottime idee.

Au détour de la rue Bichat nous croisons avec mon Directeur Artistique, Manu de La Plage Records qui me rattrappe à cause de mon t-shirt qui porte son logo. Bien sympa.

www.laplagerecords.com

Italian burger sparo a me.

Ce steakhouse vaut bien l’autogrill de Brescia Ovest.

Hamburger italien 17 €

www.lafourchette.com/Restaurant-Bang_-Paris menu Bang Rip Crunch 2 plats 15.40 € 3 plats 18.90 €

Bang !
112, quai de Jemmapes
75010 Paris
01 40 40 07 11

MétroLigne 4Ligne 5Ligne 7 Gare de l’Est (Désert égal)

www.bang-restaurant.fr


Chez Casimir: miam miam à gogo

Derrière l’église Saint-Vincent-de-Paul, se niche à quelques pas, mais à l’abri du boulevard Magenta, cet ami de Yann Queffélec. Cette île aux grands enfants est bretonne.

Un des meilleurs brunchs de Paris… n’est pas un brunch ! Point de viennoiseries, jus de fruits, thé ou chocolat, pain grillé, beurre salé dans la formule buffet. Pas de droit de jus dans le menu, pourtant, japonais, anglais, clientèle bohème chic, jolis jeunes gens, s’y pressent… Un buffet breton comme une armoire normande, « traou mad », de bonnes choses.

Côté salé pain de campagne, céleri vinaigrette, râpé de carottes, câpres, terrine de boudin noir, terrine de campagne, rillettes de tourteaux, charcuteries à la trancheuse…

A la table ce jour-là, oeufs mollets, poivrons et cocotte sauté de veau, merveilleux…

Un buffet sucré gourmand, plus que complet et ultrabon avec moelleux au chocolat (le meilleur, savoureux à la breizh), îles flottantes, riz au lait, madeleines, tiramisu, far breton, rochers coco, sablés, crêpes, confitures, écorces d’oranges confites (les meilleures), mandarines…

Service gentiment débordé.

Brunch 26 €, à réserver une semaine à l’avance, une trentaine de couverts.

Chez Casimir
6, rue de Belzunce
75010 Paris
01 48 78 28 80

 MétroLigne 4Ligne 5 Gare du Nord (Ô dur danger)